Le matériel I : introduction

Rolleiflex matériel photo choisir débutant

Pour toute activité, hobby, sport, pratique artistique ou non, se pose la question du matériel. Même les champions de claquement de doigts acrobatique ont leur mot à dire sur le meilleur talc ou la crème hydratante la plus efficace.

Concernant la photographie, on part justement du matériel. Sans chambre noire, plaque d’étain et bitume, pas de point vue du Gras. C’est la retranscription de la lumière et on n’obtient pas ça en se roulant dans les pâquerettes avec un jambon de Bayonne. Il nous faut un appareil dédié à cet usage. C’est vraiment là que les ennuis commencent, le faux problème du matos. En ce qui me concerne, pour mon premier achat «sérieux », j’ai eu vite fait de tomber dans le panneau des articles, comparateurs, revues, avis, tests, descriptions techniques pour finir par ne plus rien y paner et me sentir terriblement perdue. Compact ? Bridge ? Hybride ? Reflex ? Et du coup quel objectif ? Pour faire quoi ? Avec un viseur ou pas ? Et si oui optique c’est bien mais numérique c’est p’tet bien aussi ? Vais-je avoir besoin de la fonction GPS dessus ou dois-je préférer un boitier tropicalisé ? Numérique ? Et donc les pixels ? Combien de pixels, de millions de pixels, des pixels partout HAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !

Finalement je suis allée dans une boutique avec l’idée d’acheter le dernier machin trop bien qui tue. Je l’ai pris dans les mains, j’ai eu la sensation de porter un parpaing, je l’ai immédiatement détesté. Du coup j’en ai pris un autre, plus petit, et on s’entend bien.

J’ai appris un truc super important avec la pratique : commencer avec ce qu’on a, l’épuiser jusqu’à la corde et prendre un truc mieux quand on se sent limité et qu’on a envie de passer à autre chose. Déjà parce que la pratique photographique peut inutilement couter très cher si on ne fait pas gaffe et surtout parce qu’on n’avance jamais aussi bien que dans l’adversité. J’ai appris les enjeux d’un bon cadrage en ne possédant qu’un seul objectif. Il m’a forcée à bouger, à mieux regarder, à savoir bien me placer pour obtenir ce que je veux. Et puis il y a une réalité terrible et cruelle que ce soit avec le vieux compact de mamie gagné grâce à un concours de son magazine télé ou un réflex dernière génération à 3000 balles, un doigt devant l’objectif reste un doigt devant l’objectif. Il faut d’abord apprendre à ne pas l’y mettre.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer